Dr Boubou Cisse a présidé la première réunion de la commission interministérielle de pilotage des transferts de compétences et de ressources de l’Etat aux Collectivités territoriales

0
295

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cisse a présidé, ce lundi après-midi, la première réunion de la commission interministérielle de pilotage des transferts de compétences et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales.

Au menu des échanges, la présentation et la validation des outils d’opérationnalisation du Décret N°2019-0258 du 27 mars 2019 déterminant les modalités de transfert des services déconcentrés de l’Etat aux collectivités territoriales relevant de leurs domaines de compétences et du chronogramme de transfert des services déconcentrés.

Dans son discours d’ouverture, le Chef du Gouvernement a déclaré que « la mise en œuvre de la stratégie de transfert de compétences et de ressources a permis des résultats non négligeables ». Il s’agit entre autre de l’adoption de 21 décrets fixant les détails des compétences transférées par l’Etat aux collectivités territoriales.

En outre, selon le Premier ministre ces résultats contribuent à l’atteinte des objectifs de 30% des ressources budgétaires de l’Etat allouées aux collectivités territoriales dont le taux est actuellement d’environ 23,01% dans le budget 2020.

Aussi, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, M. Boubacar Bah, a fait le point du dispositif de coordination et d’organisation quant à la mise en œuvre du processus de transfert de ressources et de compétences aux collectivités territoriales ainsi que des enjeux comme la mobilisation des ressources matérielles et financières, le rôle contributif en matière de création d’emplois ou encore dans la lutte contre l’exode rural entre autres.

Ce transfert de ressources et de compétences aux collectivités locales est une des recommandations fortes du dialogue national inclusif.

Il traduit aussi une volonté ferme du gouvernement du Mali quant à la mise en œuvre des engagements de l’Etat malien pour ce qui est des recommandations de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, dans le cadre de la libre administration des collectivités territoriales telles que prévues par la constitution de 1992.

A la fin de la rencontre, le chef du gouvernement, au nom du président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita, a remercié les participants pour la qualité du travail et a réaffirmé la volonté du gouvernement à travers le Ministère de l’économie et des finances à accompagner les ministères sectoriels dans l’évaluation des ressources financières et matérielles, pour faciliter et diligenter le processus.

Source: Malijet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here