« L’Accord de paix et de réconciliation au Mali issu du processus d’Alger est nécessaire. Car c’est la seule solution pour parvenir à la paix et à la stabilité au Mali et dans la région. Il faut trouver un mécanisme de sa mise en œuvre. Cet accord doit être appliqué. Tous les Maliens conviennent qu’il (l’accord) est la seule solution pour parvenir à la paix et la stabilité au Mali. Le rôle de l’Algérie est essentiel dans l’application des clauses de l’Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation nationale au Mali et l’accompagnement de ce pays pour sortir de sa crise politique ». Ces propos tenus par l’imam Dicko, la semaine dernière, sur les ondes de Radio Algérie internationale (RAI), ont provoqué un grincement de dents chez de nombreux Maliens, opposés farouchement à l’application de l’Accord en l’état.

 

« Quelle mouche a piqué l’imam Dicko pour aller déclarer que tous les Maliens sont unanimes qu’il faut appliquer l’APR d’Alger ? Qui l’a autorisé à parler au nom de tous les Maliens ? On ne s’amuse pas à faire des déclarations à la légère, qui engagent l’avenir de notre pays pour plaire au régime algérien », dénonce un membre du Front de refus contre l’application de l’Accord d’Alger. Avant de poursuivre : « L’imam ne peut plus parler au nom du M5-RFP qu’il a trahi pour se retirer dans sa mosquée. C’est lui qui est l’auteur de la dissension entre ce mouvement et le Cnsp. Il faut qu’il cesse de parler au nom de qui que ce soit ».

Un autre d’indiquer : « Maintenant, Dicko est-il est passé du côté des ennemis du Mali qui sont la France et l’Algérie ? Veut-t-il leur donner des gages de loyauté ?  Si oui, qu’il le fasse à son propre nom. Tout le Mali a appris ses intrigues et agissements révélés par Ras Bath. Il est temps qu’il se limite à sa mosquée et redevienne un imam ordinaire, avec tout l’argent qu’il a amassé ». A l’en croire, Dicko a dit qu’il veut rester Imam jusqu’à la fin de sa vie. « Pourquoi il prend son bâton de pèlerin pour contredire une résolution phare du Dialogue national inclusif qui a suggéré la relecture de l’Accord  ? Qu’attend-il des Algériens ? », s’interroge-t-il.

Avant de rappeler : «  Même IBK qui a signé cet accord n’a jamais fait cette déclaration. Il a refusé de l’appliquer jusqu’à sa destitution. Est-ce que Dicko a bien lu le document en question ? ».

Selon les membres du Front de refus de l’Accord d’Alger, l’application de l’Accord en l’état n’est rien d’autre qu’un moyen pour disloquer définitivement le Mali au profit des séparatistes qui ont pris des armes et massacré nos soldats.

A en croire certains d’entre eux, les Américains ont pris le dossier Mali aux Français : « Il a suffi que notre ministre de la Défense aille signer quelques contrats de vente d’armes à Moscou pour qu’Emmanuel Macron panique et confie le dossier aux USA. Il veut faire un rétropédalage, car Poutine lui a dit qu’il est juste un exportateur d’armes pour faire marcher son industrie d’armements ». No comment !

A.Bah

SourceLe Démocrate

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here