Des parlementaires des assemblées nationales des pays membres du G5-Sahel sont arrivés à Bamako le weekend dernier pour prendre part aux travaux de 2è session de l’organisation. Ces travaux ont débuté le lundi dernier pour aboutir aujourd’hui à la plénière.

Assarid AG Imbarcawane , 1er vice président du CNT ayant présidé le lundi dernier les travaux lors de la cérémonie d’ouverture, au nom du président du CNT, le colonel Malik Diaw a rappelé que l’importance des commissions dans le travail parlementaire n’est plus à démontrer.

« Des organisations essentielles du fonctionnement quotidien des chambres des parlements pour l’élaboration des politiques » a déclaré Assarid AG Imbarcawane.

Le Comité interparlementaire du G5-SAHEL, créé en 2018, compte essentiellement cinq commissions réparties, lors de ces travaux, entre les cinq pays membres de l’organisation. La commission défense et sécurité est revenue à notre pays le Mali et est présidée par Moustapha Sangaré, membre du Conseil National de Transition. Il faut noter que la journée du lundi a été consacrée à la mise à jour de la répartition des membres par commission et une présentation du déroulement général des travaux .

Le thème central de cette 2è session qui se déroule du 5 au 9 juillet est  » le rôle des parlementaires dans le renforcement de la participation citoyenne aux initiatives de développement et de paix au Sahel ».

La plénière à laquelle sont attendus aujourd’hui plusieurs présidents des assemblées nationales des pays du Sahel sera une occasion pour les pays de la sous région de réitérer leur confiance au Mali.

Plusieurs dossiers de commissions seront soumis à l’examen et adoption de cette 2è assemblées plénière du CIP- G5-SAHEL. Parmi lesquels devraient figurer des résolutions portant réalisation d’une mission d’information parlementaire auprès du secrétariat exécutif du G5-SAHEL et auprès de la présidence en exercice de l’organisation sous-regionale.

Une résolution relative à la Coalition internationale pour le Sahel et au financement conséquent du G5-SAHEL et une autre relative au financement des activités du CIP-G5 Sahel devraient être également examinées. La journée d’aujourd’hui sera bouclée, en principe, par un point de presse des présidents d’assemblée nationales des pays membres.

Seydou Diamoutené

Source22 Septembre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here