Après avoir présidé la cérémonie d’ouverture du Comité de Pilotage du Programme National Intégré de Lutte contre le Trafic Illicite de Drogue et la Criminalité Organisée à son département, le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a effectué, le jeudi 2 septembre 2021, une visite de courtoisie au Pôle Economique et Financier de Bamako. Au cours de cette visite, le ministre Kassogué a fait savoir que le Pôle économique et financier occupe une place centrale dans la lutte contre la corruption. « Les délinquants économiques et financiers sont des véritables criminels. Imaginez, une seule personne qui empoche des centaines de millions voir des milliards pour son confort personnel alors qu’il y a d’autres qui n’ont pas de l’eau à boire. Nous devons lutter de façon soutenue contre la corruption. La corruption, c’est un frein au développement. Il s’agit d’engager une lutte implacable et sans état d’âme contre la corruption sous toutes ses formes et à tous les niveaux », a souligné le ministre Kassogué.

D’abord, au cours de la cérémonie d’ouverture de la réunion des membres du Comité de Pilotage du Programme National Intégré de Lutte contre le Trafic Illicite de Drogue et la Criminalité Organisée à son département, le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué, a fait savoir que le Mali est au centre de la problématique de la lutte contre l’insécurité et la criminalité organisée. « La porosité des frontières entre les Etats a ouvert un boulevard à des organisations criminelles qui défient les Etats avec des moyens et des modes opératoires sortant des approches classiques de la guerre et face auxquels il nous faut des stratégies adéquates et appropriées…Le Gouvernement de la République du Mali a inscrit au rang des priorités de l’action gouvernementale la lutte contre l’impunité, sous toutes ses formes », a souligné le ministre. Après cette cérémonie d’ouverture, le ministre de la justice, Mamoudou Kassogué, accompagné d’une forte délégation s’est rendu au Pôle économique et financier à Hamdallaye ACI 2000 de Bamako. En terrain connu pour y avoir exercé plusieurs années, le ministre a été accueilli par les responsables de ce pôle dont la présidente du tribunal de Grande Instance de la Commune III du District de Bamako, Mme Diarrah Coulibaly, le doyen des juges, Mahmoud Dicko. Puis s’en est suivi la visite des locaux et la rencontre avec le personnel. Durant cette rencontre, le doyen des juges d’instruction, Mahmoud Dicko, a loué les qualités du ministre Kassogué. Avant de préciser que les actes posés récemment par la Cour Suprême prouvent que les lignes sont en train de bouger, à la grande satisfaction de tous dans la lutte contre la délinquance financière. « Monsieur le ministre, c’est le lieu de vous féliciter, pour votre implication personnelle, dans la concrétisation, du projet de fusion des Trois Pôles Economiques du Mali, en un Pole National qui sera basé à Bamako. En effet, comme mesures d’accompagnement, il sera souhaitable que le Nouveau Pole soit logé dans des locaux adéquats et décents, qu’il soit étoffé en personnel diversifié et qualifié, pour lui permettre d’atteindre ses objectifs », a conclu le doyen des juges d’instruction. Pour sa part, le ministre Mamoudou Kassogué s’est réjoui de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation. Avant d’ajouter que le Pôle économique et financier occupe une place centrale dans la lutte contre la corruption. « Je vous exhorte dans la lutte contre la corruption, la délinquance économique et financière sous toutes ses formes, à être le soldat qui agit sans état d’âme. Les délinquants économiques et financiers sont des véritables criminels. Imaginez, une seule personne qui empoche des centaines de millions voire des milliards pour son confort personnel alors qu’il y a d’autres qui n’ont pas de l’eau à boire, qui n’ont pas de centre de santé pour se soigner, il n’ y a pas de route. Nous devons lutter de façon soutenue contre la corruption. La corruption, c’est un frein au développement. Il s’agit d’engager une lutte implacable et sans état d’âme contre la corruption sous toutes ses formes et à tous les niveaux », a déclaré le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoudou Kassogué. Selon lui, la justice doit jouer un rôle prépondérant pour la réussite de la transition. Par ailleurs, il a souhaité l’intégrité, l’exemplarité et la célérité des membres du Pôle économique et financier dans le traitement des dossiers. Enfin, le ministre Kassogué dira que dans les jours à venir, il y aura une cour d’assises spéciale pour juger les infractions économiques. A cet effet, le Procureur général près la Cour d’appel de Bamako, Idrissa Arizo Maïga, qui faisait partie de la délégation du ministre, a invité le Pôle économique et financier à envoyer les dossiers en l’état avant le 10 septembre 2021 pour leurs prises en compte par la cour d’assises prévue en fin d’année 2021.

Aguibou Sogodogo

SourceLerepublicainmali

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here