Thierno Hass Diallo, fondateur de l’association SOS albinos dans l’émission ” on refait l’actualité ” de Renouveau TV : “L’albinisme n’est pas une maladie, c’est une anomalie, une déficience”

0
252

L’ancien ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Omar Hass Diallo, fondateur de l’Association SOS Albinos, était l’invité de l’émission ” On refait l’actualité ” du Renouveau TV animée par Alexis Kalambry. Au cours des échanges, Thierno Amadou Omar Hass Diallo a parlé de la lutte contre l’intolérance et l’assassinat des albinos.

 

Parlant de l’albinisme, il a laissé entendre que si on devait refaire le monde, il choisira d’être albinos car, a-t-il précisé, tout son bonheur est passé par là. Pour lui, l’albinisme n’est pas une maladie, il est une anomalie, une déficience. “L’albinisme est une anomalie qui fait que l’enfant, dans sa conception, si les deux parents d’un enfant sont porteurs d’un gène non honoré pigmenté, naisse sans couleur. Ça peut être au niveau de la peau, des yeux ou les deux. J’ai été élevé et aimé tel par mes parents, mes professeurs. Je suis l’expression d’un Mali pluriel en tant que personne porteur de l’albinisme […]”, a-t-il expliqué.

Il a fait savoir qu’il a créé SOS Albinos quand il était étudiant avec des amis qui n’étaient pas albinos dont certains ne comprenaient le phénomène. “Lorsqu’on est en situation de minorité, la minorité devrait montrer qu’elle est capable comme la majorité. J’ai voulu montrer aux autres que la seule différence qui nous lie est l’absence de la couleur de la peau. La personne albinos est plus visible dans un milieu de monde noir. Un couple noir qui donne naissance à un enfant blanc des cheveux aux orteils, cela est quelque chose de miraculeux. Mais il y a des albinos chinois, parmi les pigeons, les chevaux, des amérindiens, à tous les niveaux. Voilà pourquoi j’ai voulu créer cette association en 1992. Après moi, d’autres ont créé des associations partout. C’est une question de lecture. Ma force est que je transcende les choses. Partout où il y a une minorité, il y a une curiosité. […]J’avoue qu’être albinos ou être parent de personne albinos ne peut pas poser de problème. Pour la petite histoire, quand ma première fille est née, certains des amis de mon épouse sont venues ouvrir le drap du berceau pour voir si l’enfant est comme son père. Parce qu’ils ne comprenaient pas”, a-t-il dit.

Il a ajouté que le Mali est le seul pays en Afrique et dans le monde où il a été écrit sous son instigation, à la Conférence nationale, que “toute discrimination fondée sur l’opinion politique, la couleur et la langue est prohibée par la Constitution”.   

Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here